Tendances automne-hiver 2012: boyish

Comme un garçon, cet automne-hiver 2012/2013, vous porterez le costume, le chapeau et la cravate. Vue sur les podiums de la Fashion Week, la tendance Boyish est remis au gout du jour par Jean-Paul Gaultier, Hermes ou encore Miu Miu. Femmes modernes, masculinisez vos tenues et adoptez donc le look Dandy !

Teaser

Hommes, femmes, tous égaux, Jean-Paul Gaultier nous l’a bien prouver cet été lors de la Fashion Week Haute Couture: garçon féminin et femme garçonne, les différences s’effacent. Etait-ce un message à faire passer ou simplement une tendance saisonnière ? Chaque année, le look boyish revient à la mode mais cette année, on l’aime tout particulièrement.

Le look boyish, c’est facile, il suffit d’adoptez les codes masculins : veste de costume, pantalon de tailleur, chemise à carreaux qui dépasse en dessous du pull à col V. On n’oublie surtout pas les accessoires et on opte pour le chapeau, qu’il soit casquette ou Borsalino, vous affirmez ainsi votre look. Echanger vos colliers pour la cravate et votre petite pochette pour un sac besace, large. Et pour un look boyish jusqu’aux bouts des ongles ou plutôt des pieds, chaussez des derbies. Faites un tour dans la penderie de votre homme, vous trouverez sans doute de l'inspiration...

Et ne pensez pas que le look Boyish n’est pas sexy, au contraire, la femme en tailleur a toujours eu du succès auprès de nos compères masculin, même sans la jupe ! Le secret, c’est de ne pas perdre sa féminité en misant sur des touches propre aux femmes: derbies à talons, vernis foncé et rouge à lèvres

L'essentiel du look boyish:

Chapeau Howard StetsonMonnier Frères
43,60 €
Ralph Lauren Blue Label Trench beige Ralph LaurenZalando
650,00 €
Nixon - Montre The Spur - Champagne Doré Argenté NixonSurfStitch
290,00 €

Clarks HAMBLE OAK Derbies noir ClarksZalando
100,00 €
Sandqvist - Besace En Cuir Averell - Cognac Brown SandqvistSurfStitch
219,00 €
Anna Field Jupe crayon noir Jupe crayon Anna FieldZalando
35,00 € 28,00 €

Et vous, quelle boyish êtes-vous? 

Bises, Marion Savre

Repondre